Les Archives Berzin

Les Archives bouddhistes du Dr. Alexander Berzin

Basculer vers la version texte de cette page. Basculer vers la navigation principale.

Page d'accueil > Une approche du bouddhisme > Harmonie et dialogue interreligieux > Croire en une seule ou plusieurs vérités

Croire en une seule ou plusieurs vérités

Sa Sainteté le Quatorzième Dalaï-Lama
Hambourg, Allemagne, le 21 juillet 2007
Transcrit par Alexander Berzin
Traduit par Lise Médini

Certaines religions croient en une vérité tandis que d’autres en postulent plusieurs. Comment résoudre cette différence ?

Par exemple, certaines personnes sont convaincues que leur religion est la meilleure, la seule à être dans le vrai, tandis que les autres sont dans l’erreur. Mais la foi est une question personnelle, individuelle. Et donc chacun considère que ce qu’il ou elle croit et pratique constitue en fait la seule religion. Mais quelle que soit la foi que mes amis mettent en une unique religion pour tous, il existe, c’est un fait, plusieurs religions dans le monde, plusieurs vérités. Cette réalité, nous devons l’accepter. Donc, quand il s’agit de diverses personnes ou de différentes communautés, une diversité de religions se justifie parfaitement.

Pour ceux qui croient en une vérité, en une seule religion, continuez, gardez votre foi, mais je vous en prie, respectez les autres religions car elles sont d’un profond bénéfice pour mes frères et sœurs. C’est pourquoi j’admire, j’apprécie et je respecte toutes les religions : chrétienne, musulmane, juive, hindoue.

Certains chrétiens me décrivent comme un bon chrétien. J’estime que certains chrétiens sont de bons bouddhistes. J’accepte toutes les pratiques majeures du christianisme : le pardon, la compassion, la charité, etc. Je considère la cause et l’effet comme la base de la religion, tandis que les chrétiens se fondent sur Dieu. Je leur dis : les enseignements sur l’origine interdépendante et la vacuité sont notre affaire et non la vôtre. Vous n’avez pas besoin de vous sentir concernés par ces thèmes ; en revanche, les autres sujets comme l’amour et la compassion sont ceux que nous soutenons tous en commun. Ces enseignements communs constituent la base de toute harmonie.